syndrome du tigre et problème de sevrage

Problème de sevrage : une comportementaliste répond à nos questions

Au sein de l’association Sans Croquettes Fixes, nous avons de plus en plus de cas de chats abandonnés car ils étaient mal sevrés et/ou qu’ils présentaient un trouble du nom de “syndrome du tigre”. Malheureusement, le sevrage est encore quelque chose qui est pris à la légère. Une fois que le côté “mignon” sera passé, les personnes se retrouveront avec un chat avec des problèmes de comportements qu’elles ne pourront pas, ou ne voudront pas, gérer. Pour se faire une idée de tout ça, nous sommes allé à la rencontre de Clémence Gibiat, une comportementaliste spécialisée dans les félins qui évolue au sein de sa société Cosmo Chat. 

Sans Croquettes Fixes :  Est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus sur vous et sur votre profession ?

Clémence Cosmo Chat : Je m’appelle Clémence Gibiat, j’ai créé Cosmo Chats depuis un peu plus de 2 ans sur Lyon. Je me suis spécialisée sur les troubles du comportement chez le chat. Je propose également de la garde à domicile, des cours d’agility en loisir et, très bientôt, un site e-shop spécialisé en accessoires pour chat avec des conseils pour chaque achat de produit. J’ai bien-sûr effectué une formation sur le comportement des chiens et des chats. J’ai également fait des stages en cliniques vétérinaires, en toilettage et diverses autres formations comme les fleurs de Bach ou le secourisme canin et félin. Tout mon CV se trouve sur cosmochats.com pour les curieux. Lorsque je travaille sur les troubles du comportement, je suis souvent amenée à solutionner des problèmes de malpropreté, d’agressivité et de cohabitation.

 

Sans Croquettes Fixes : Chez Sans Croquettes Fixes, nous avons de plus en plus de demandes de prises en charge de chats présentant le « syndrome du tigre », pouvez-vous nous en dire un peu plus à ce sujet ?

Clémence Cosmo Chat :  Le syndrome du tigre découle d’un non respect du comportement alimentaire du chat et de ses apports nutritionnels. Souvent, ce syndrome est extrapolé, mais, en vérité, il est très simple à régler. Par contre, d’autres formes d’agressivité peuvent se greffer dessus et augmenter la problématique. Pour faire simple, une nourriture à volonté comprenant des apports protéiques nécessaires sont suffisants pour supprimer ce syndrome.

Sans Croquettes Fixes : Le sevrage chez les chatons est souvent quelque chose qui est pris à la légère, quels sont réellement les risques encourus par un chat qui a été séparé de sa mère trop tôt ?

Clémence Cosmo Chat : En effet, la séparation entre la mère et la fratrie ne doit pas être prématurée. Le chaton, même après être sevré au niveau alimentaire, doit encore apprendre avec sa mère et sa fratrie à se contrôler, à communiquer, à chasser, … Bref, il peaufine ses apprentissages. Une séparation ne doit pas avoir lieu avant 3 mois. Séparer un chaton trop tôt de sa mère, hors cas exceptionnels, réduira l’équilibre du chaton et l’exposera à des troubles du comportement qui pourront aussi altérer sa santé.

Sans Croquettes Fixes : En tant que professionnel du comportement félin, que préconisez-vous aux personnes qui trouvent un chaton dans la nature ?

Clémence Cosmo Chat : C’est compliqué. Je pense qu’il faut analyser la situation au cas par cas et suivant les comportements de la mère. Certains chats seront mieux dans l’environnement qu’ils appréhendent depuis tout petits, à condition d’avoir de la nourriture et de l’eau. D’autres vont se rapprocher des humains et rechercher un confort, un lien.

 

Sans Croquettes Fixes : Pour les personnes qui ont des chats mal sevrés présentant des problèmes de comportement, pensez-vous que cela soit irréversible ?

Clémence Cosmo Chat : Absolument pas. Mais, il faut trouver un peu de temps pour mettre des choses en place et rééquilibrer l’ensemble du système (chat, famille, territoire). Tout dépend aussi des troubles. Mais, ce n’est jamais uniquement un problème de sevrage, il y a toujours d’autres choses à modifier. Je crois que les problèmes liés à un sevrage social trop rapide sont à mettre en lien avec le manque d’informations des personnes au sujet du chat entraînant d’autres problèmes de comportement.

 

Sans Croquettes Fixes :  Quelles sont les choses qui peuvent être mises en place afin que l’abandon ne soit pas une solution ?

Clémence Cosmo Chat : Je pense qu’une partie des problèmes vient de la méconnaissance du chat, de ses besoins, de sa communication, … Il faudrait, dès l’enfance, apprendre à l’humain que les animaux sont des êtres vivants, non des objets, et qu’ils possèdent leur propre fonctionnement qui n’est pas forcement le nôtre, ni forcement en adéquation avec notre mode de vie. La société est aussi coupable au niveau de la surconsommation : on prend, on jette et puis on reprend. Et au niveau du train de vie, les gens ne prennent plus le temps et restent en surface. Je crois que l’essentiel serait une grande campagne d’information sur le fonctionnement de l’animal.

Sans Croquettes Fixes : Pouvez-vous nous parler d’un (ou plusieurs) cas de chats mal sevrés qui vous ont marqué au courant de votre carrière ?

Clémence Cosmo Chat : Dans les exemples que je pourrais donner, il y a un mauvais sevrage mais également une inadéquation entre le l’environnement précédent et actuel ou un transfert de lien avec l’homme, … Si je devais prendre un exemple, je pendrais le cas d’un chat qui gérait mal sa frustration et ses morsures. Il n’avait pas acquit ses auto-contrôles, c’est assez fréquent sur des chatons mal sevrés au niveau alimentaire et sociale.

 

Sans Croquettes Fixes :  En quoi un comportementaliste félin peut aider une personne dans ce genre de cas ?

Clémence Cosmo Chat : Chaque problème à une ou des explication(s) et des solutions. Lors d’un rendez-vous, on comprend pourquoi le chat réagit comme cela et donc on peut mettre des choses en place pour rétablir l’équilibre et l’harmonie. On aide aussi, les propriétaires à comprendre comment fonctionne un chat, pourquoi il fait ceci ou cela, etc. C’est important de comprendre le fonctionnement d’un animal quand on partage sa vie.

 

Vous avez besoin des conseils d’un comportementaliste félin pour envisager au mieux votre quotidien avec votre petite boule de poils ? Vous pouvez faire appel à Clémence et sa société Cosmo Chat. Vous pouvez notamment aller faire un petit tour sur son site internet en cliquant ici ou bien la retrouver sur ses différents réseaux sociaux. 

Cosmo Chat

 

 

Le saviez-vous ?

Grâce au Teaming, vous pouvez financer l’association en donnant simplement 1€ tous les mois. 

Pourquoi c’est top ? Tout simplement car nous n’avons aucune subvention et que nous ne fonctionnons que grâce aux dons de particuliers. Plus nous aurons de moyens, plus nous pourrons répondre présents sur différents sauvetages. Si chaque personne donne 1€ symbolique tous les mois, nous pourrons tout simplement faire des miracles. 

[/vc_column][/vc_row]

sanscroquettesfixes

Comment (1)
Cosmo chat : le commerce en ligne ouvre ses portes
mars 30, 2018

[…] spécialisée dans les félins et à la tête de Cosmo Chat (pour relire cet article, cliquez ici). Pendant notre échange, elle évoquait subtilement une ouverture prochaine d’un e-commerce, […]

Répondre

Leave A Comment