les tiques pendant les beaux jours

Les tiques, nos ennemies des beaux jours

Les tiques sont des parasites infestant régulièrement nos compagnons à quatre pattes. Nous les retrouvons plus fréquemment du printemps à l’automne, mais en cas d’hiver doux, nous ne sommes pas à l’abri de quelques visites. Une morsure de tique n’est pas grave en elle-même, mais son gros problème est qu’elle peut éventuellement transmettre des maladies, dont certaines sont, elles, très graves. Pour information, les tiques sont la 2ème source de transmission d’agents pathogènes responsables de maladies chez l’humain (juste après le moustique).

Mais comment notre fidèle compagnon peut-il attraper des tiques ?

Et bien en fait, c’est très simple ! Cet acarien se dissimule souvent dans les hautes herbes (entre 15cm et 1m du sol) guettant son futur repas … Elle va chercher un endroit où la peau est la plus fine possible et mordre afin d’entamer son repas du jour … Elle se nourrit donc du sang de son hôte.

 

Comment pouvons-nous nous rendre compte que notre animal a été mordu par une tique ?

Le plus simplement du monde est déjà d’être attentif à votre animal. Quand vous le caressez, le brossez, le douchez, bref dès que vous êtes en contact direct avec sa peau, vous pourrez sentir une petite boule sous vos doigts. Prenez le temps de la regarder afin de savoir si c’est une tique ou toute autre chose (qui peut également nécessiter que vous vous penchiez un peu dessus).

 

Mais il arrive parfois que la tique soit tombée avant que l’on puisse la voir … Il y a du coup deux cas possibles :

  • La tique s’est nourrie puis est partie. Votre compagnon n’en sera pas gêné et continuera pleinement de vivre sa vie comme si de rien n’était.
  • La tique à transmit une potentielle maladie à votre petit protégé. Dans ce cas-là il peut vous montrer divers symptômes tels que : fièvre, perte d’appétit et d’énergie, abattement, problème au niveau de la peau, vomissement, grosse fatigue etc. N’hésitez surtout pas à aller voir votre vétérinaire ! Certaines maladies nécessitent un gros traitement afin que votre meilleur ami se re-fasse une santé.

 

Comment puis-je lui retirer ces vilaines tiques ?

On va commencer tout de suite par mettre fin aux légendes urbaines sur les tiques … Non vous n’avez pas besoin de tourner dans un sens précis pour l’enlever, tout comme vous n’êtes pas dans l’obligation de la brûler ensuite (ce n’est pas un “super héros” qui ne peut être éradiquer qu’avec le feu).

La méthode la plus simple est de vous munir d’un tire tique (en vente dans le commerce. Vous pouvez facilement en trouver en pharmacie par exemple). Vous n’avez plus qu’à passer le crochet autour de la tique et tourner (dans le sens que vous voulez !) jusqu’à quelle se décroche. Il est important de ne pas tirer dessus ! Si sa tête reste accrocher vous ne résoudrez pas votre problème. Vous pouvez ensuite nettoyer la “plaie” laissée par la tique.

Mais alors, comment puis-je protéger mon animal ?

Sachez que, en général, quand vous traitez votre compagnon contre les puces, il le sera par la même occasion contre les tiques. Donc tout ce qui est pipettes antiparasitaire, spray, comprimés fonctionnent. Mais attention, ne vous amusez pas à prendre l’antiparasitaire de votre cheval pour votre chien ! N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre vétérinaire avant. D’ailleurs ce dernier pourra vous aider dans la prévoyance des maladies. Il existes par exemple un vaccin pour la piroplasmose chez le chien.

Chez Sans Croquettes Fixes, nous avons tendance à conseiller le collier Seresto. 

 

 

 

Revenons rapidement sur les 3 principales maladies dû aux tiques:

 

La piroplasmose : Très répendue, cette maladie peut s’avérer mortelle. L’animal est alors très anémié, il perd son appétit, vomit, présente une forte fièvre et ses urines se foncent. Seule une analyse de sang pourra confirmer le diagnostic.

La maladie de Lyme : Peut-être en avez-vous déjà entendu parler car elle commence tout doucement à faire son bout de chemin chez l’humain également. Cette maladie est due à la bactérie Borrelia qui se répand dans l’organisme. L’animal présente de la fièvre et des douleurs articulaires, mais aussi des problèmes cutanés, des gonflement de ganglions voire insuffisance rénale et cardiaque.

L’ehrlichiose : Cette maladie engendre de la fièvre aigüe, de la fatigue, des douleurs articulaires et des vomissements. À termes, l’animal risque de ne plus être en mesure de fabriquer ses cellules sanguines.

 

 

Il est donc primordiale que vous preniez le temps de vérifier régulièrement que votre compagnon n’est pas un gentil petit squatteur qui se balade dans ses poils. Vous ne pouvez, hélas, pas faire grand-chose pour les empêcher de venir, mis à part le collier Seresto qui est un bon répulsif au quotidien, mais vous pouvez être attentif afin d’éviter au maximum des risques liés au maladies.

 

Par : Caroline Ferrand 

Le saviez-vous ?

Grâce au Teaming, vous pouvez financer l’association en donnant simplement 1€ tous les mois. 

Pourquoi c’est top ? Tout simplement car nous n’avons aucune subvention et que nous ne fonctionnons que grâce aux dons de particuliers. Plus nous aurons de moyens, plus nous pourrons répondre présents sur différents sauvetages. Si chaque personne donne 1€ symbolique tous les mois, nous pourrons tout simplement faire des miracles. 

[/vc_column][/vc_row]

[/vc_row]

Aider Sans Croquettes Fixes gratuitement

Grâce au moteur de recherches solidaire LILO, vous pouvez financer gratuitement l’association Sans Croquettes Fixes. Pour cela, il vous suffit simplement d’installer LILO sur votre navigateur internet et de faire vos recherches comme à votre habitude. Chacune de vos recherches vous rapportera une goutte d’eau. Vous aurez ensuite la possibilité de reverser vos gouttes d’eau à notre association afin qu’elles soient transformées en euro. Pour nous aider, rendez-vous directement sur notre fiche projet en cliquant ici. 

sanscroquettesfixes

Leave A Comment