chat problème à cause d'un manque de sevrage

6 problèmes que peuvent présenter les chats qui n’ont pas été sevrés

Si vous êtes vigilant à votre fil d’actualité, vous avez certainement déjà vu passer des annonces de personnes voulant des chatons de quelques semaines à peine. Si vous vous tournez vers les associations, vous remarquerez que les chatons ne sont pas adoptables avant l’âge de trois mois, et pour cause, il s’agit de la durée établie pour que le sevrage soit effectif. Si nous vous refusons l’adoption d’un chaton plus jeune, ce n’est pas car nous vous estimons incapable de gérer ce genre de chat, mais bel et bien car le sevrage est essentiel pour que la vie d’un chat se déroule pour le mieux. Pour vous faire une idée, voici 6 problèmes qui peuvent survenir chez un chat qui n’a pas été sevré.

Le manque de sevrage : un facteur de lourds problèmes de comportement

Avant toute chose, il convient de préciser qu’un chat mal sevré pourra présenter de lourds problèmes de comportements qui peuvent parfois arriver sans prévenir et qui peuvent être particulièrement durs à gérer.

 

1 – Un problème d’hyper-attachement envers son humain

Parfois, on peut se demander si ce n’est pas ce que cherchent les personnes voulant des chatons très petits. Il n’est pas rare de voir des chatons mal sevrés présenter des comportements d’hyper-attachement avec leur humain. Néanmoins, il faut prendre conscience qu’il ne s’agit pas là de quelque chose de mignon, mais bel et bien d’un réel problème de comportement. L’hyper-attachement peut entraîner de sévères angoisses chez votre animal, en particulier lorsque vous vous absentez.

 

2 – Un chaton non sevré est un chat qui ne connaît pas de limites

Concrètement, les premières semaines d’un chaton seront essentielles pour qu’il soit bien dans ses pattes. Pendant cette période, il y aura ce que l’on appelle le phénomène de vicariance. Cette appellation désigne la période où le chaton reproduit ce que fait sa mère puis elle est suivie d’une autre où la mère impose des limites à ses petits. Concrètement, elle leur montre ce qu’il est possible de faire et ce qui ne l’est pas grâce à des codes félins bien précis. Les chatons qui n’ont pas pu bénéficier de cet apprentissage pourront alors présenter des comportements “sans limite” puisqu’ils ne savent pas concrètement ce qu’ils ont le droit de faire ou non.

 

3 – Les chatons ont du mal à supporter les changements brutaux

Dans certains cas, les chatons sont arrachés à leur mère puis transférés dans des endroits que, nous humains, considérons comme ” plus sains”. Toutefois, il est important de prendre en compte qu’un changement radical si jeune peut s’avérer être fatal pour un petit. Ce n’est pas pour rien que la plupart des associations vous conseilleront de laisser un chaton avec sa maman le plus longtemps possible, même si cela n’est pas dans les conditions les plus optimales possibles.

 

4 – Une incapacité à contrôler ses griffures et ses morsures

Ce point se rapproche de celui que nous avons cité un peu plus haut concernant le manque de limites. Les chats qui n’ont pas été sevrés correctement pourront présenter une incapacité à se contrôler en ce qui concerne les griffures et les morsures, en particulier car ils ne savent pas forcément que c’est quelque chose de « mal ». Concrètement, ce genre de chat pourra avoir à tendance à mordre au lieu de ronronner en pleine séance de câlins et parfois, cela peut faire quelques dégâts.

 

5 – De lourds problèmes de propretés

Le manque de sevrage peut également entraîner des problèmes de propretés chez les chats concernés. Même si avoir un tout petit chaton peut sembler mignon, cela le sera moins lorsque vous vous rendrez compte qu’il ne comprend pas tout simplement pas l’intérêt de la litière et que vous ne pouvez rien faire pour l’aider.

 

6 – Une incapacité à cohabiter avec les autres animaux

Le manque de sevrage peut également être en cause chez les chats qui ne peuvent pas vivre avec d’autres félins ou bien avec des chiens. Dans certains cas, un problème de sevrage pourra également engendrer une peur panique des êtres humains et vous aurez donc à faire face à un chat totalement sauvage.

 

Bien entendu, vous entendrez toujours parler de chatons non sevrés qui se débrouillent très bien dans leur vie de félin, mais cela ne doit pas être pris pour une généralité. En effet, de nombreux chats doivent souffrir toute leur existence de ce manque de sevrage et il est primordial de laisser un chaton avec sa mère si cela est possible. Pour rappel, il a été établi que la fin du sevrage se faisait autour de 3 mois, à la fin de la période de vicariance. Si vous souhaitez à tout prix avoir un chat plus petit, vous risquez fort de l’exposer, ainsi que vous, à de lourds problèmes.

Le saviez-vous ?

Grâce au Teaming, vous pouvez financer l’association en donnant simplement 1€ tous les mois. 

Pourquoi c’est top ? Tout simplement car nous n’avons aucune subvention et que nous ne fonctionnons que grâce aux dons de particuliers. Plus nous aurons de moyens, plus nous pourrons répondre présents sur différents sauvetages. Si chaque personne donne 1€ symbolique tous les mois, nous pourrons tout simplement faire des miracles. 

[/vc_column][/vc_row]

sanscroquettesfixes

Comment (1)
Que faire lorsque l’on trouve une portée de chatons ?
février 25, 2018

[…] Certaines personnes ne comprennent pas lorsqu’on leur dit de laisser les chatons auprès de leur mère. En effet, ces derniers auront plus de chances de survie s’ils restent jusqu’à leur trois mois avec leur mère plutôt que s’ils sont récupérés et pris en charge par des humains. Pour en savoir plus, vous pouvez notamment jeter un petit coup d’œil à l’article que nous avons écrit à ce sujet en cliquant ici. […]

Répondre

Leave A Comment